Publié par fara

 


   Luanda – La directrice par intérim de l’Agence internationale de développement des États-Unis (USAID), Janice Weber, a annoncé mardi, à Luanda, la réduction de 50 pour cent des cas de malaria ces cinq dernières années en Angola.

 

 
    Selon la source, cette donnée est le résultat d’une recherche des indicateurs de malaria faite à Luanda, ayant révélé une baisse de prévalence de 3,7 pour cent entre les patients fébriles.


 
    Janice Weber, qui parlait lors d’un atelier sur “Le rôle des médias dans la prévention et lutte contre la malaria et autres endémies’’, a
expliqué que plusieurs fonctionnaires de santé dans tout le pays recevaient  cette année une formation sur le diagnostic de la malaria et son traitement. 

 

    “Nous continuerons à soutenir la formation des travailleurs de santé et supervision, assurant une fourniture rapide et constante de la
marchandise, pour la prévention et traitement de la malaria chez les femmes enceintes”, a-t-elle souligné.


 
    Janice Weber a informé que son institution prétendait réduire les maladies et les décès causés par la malaria et s’est engagé à partager des expériences, des méthodes et ressources pour renforcer et augmenter les mesures de prévention et le contrôle dans tout le pays.


 
    Cet événement a rassemblé des journalistes des 18 provinces de l’Angola, pour une  plus grande divulgation de la lutte contre la malaria.

 

 

                                                                                                                                            Source: Angop

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article