Publié par fara

 

 

800px-LanguageMap-Kikongo-Kituba.png

 

 

Le royaume de Kongo était un empire de l'Afrique du sud-ouest, situé dans des territoires du nord de l'Angola, de Cabinda, de la République du Congo, l'extrémité occidentale de la République démocratique du Congo et d'une partie du Gabon. À son apogée, il s'étendait de l'Océan Atlantique jusqu'à l'ouest de la rivière Kwango à l'est, et du fleuve Congo jusqu'à la rivière Loje au sud. Bien des auteurs et tant d'autres personnes situent, par erreur, l'ancien Empire Kongo aux cotés de l'Angola, de la République Démocratique du Congo et de la République du Congo. C'est une grosse erreur car il faut noter que ces trois pays n'existaient pas avant le royaume Kongo.

 

Il s'agit plutôt des parties de ces pays qui étaient des territoires au sein même du royaume Kongo, il s'agissait des territoires ou des provinces à part entière ayant appartenu à l'ancien royaume Kongo. (1)Toute la partie nord et nord-est de l'actuel Angola était, sans la moindre doute, des territoires du royaume Kongo dont les frontières s'étendaient sur tout le long du littoral de l'acéan atlantique de tous ces trois actuels pays Angola, République Démocratique du Congo et République du Congo (soit des ex provinces du royaume Kongo : Soyo, Mbata, Pumbu, et des ex territoires vassaux : Loango, Vili etc. Cette partie dans l'actuel Angola fut détaché de l'autorité du roi Kongo par un groupe des aventuriers portugais chassés de Mbanza Kongo (Capitale du royaume Kongo) à cause de leurs activités de commerce d'esclaves que n'approuvaient plus le peuple Kongo. En se réfugiant dans cette partie du royaume Kongo, les aventuriers portugais firent assassiner Dongo le gouverneur nommé par le roi, avant de procéder à la sécession. Quelques années plus tard, un des fils de l'ancien gouverneur Dongo dénommé Ngola fit organiser une contre attaque contre les portugais qui se réfugièrent dans les terres de Sâo Tomé. Ainsi Ngola était devenu le chef de cette partie du royaume Kongo de qui vient l'appelation originale de ce pays Ngola que les portugais appelaient Angola. Par contre jusqu'à ce jour dans les dialectes des peuples Kongo le Kikongo (dialecte qui se prononce avec différents accents selon les ethnies) le pays nommé actuellement Angola n'a pas de prononciation, le A n'étant pas de la dialectique Kongo, ce pays s'appelle toujours Ngola en Kikongo. (2)Dans la partie Ouest de l'actuelle [République Démocratique du Congo] pays qui tire son nom par la substitution du K par le C, Kongo = Congo, le royaume Kongo s'étendait du littoral de l'océan atlantique jusqu'à la rivière Kwango, soit toute l'actuelle province du Bas-Congo et une partie de l'actuelle province de Bandundu jusqu'aux rives du Fleuve Kwango. Le Bandundu actuel est une entité purement politique créée par Mobutu vers les années 60, elle n'existait pas autrefois. L'actuelle ville de Kinshasa était bel et bien, un territoire à part entière du royaume Kongo qui s'appelait Pumbu et dont les chefs des terres étaient les clans : Lukeni, Lukunga et Teke, les Humbu n'étant devenu un clan chef des terres que bien après. Tous les peuples de l'actuel territoire de Kwango dans l'actuelle province de Bandundu, les Yaka, les Lonzo, les Mbata, les Suku etc. sont des Bakongo et n'ont rien en commun avec les autres ethnies du Bandundu actuel. L'empire Yaka fondé vers le XVIIème siècle était une fabrication des portugais qui voulaient éloigner les guerriers Yaka du royaume Kongo afin de l'affaiblir militairement. (3)Dans l'actuelle République du Congo, en dehors de la partie nord tous le reste du pays était un territoire du royaume Kongo. (4) Au Gabon il faut intégrer à cette estimation de l'étendu de l'ancien royaume Kongo, tous les territoires frontaliers avec la République du Congo et ceux du littoral de l'océan atlantique. Car le pouvoir Kongo avait pour ambition le contrôle du littoral de l'océan atlantique pour l'exploitation du sel marin et des coquillages "N'kodia" qui était sa monnaie (Symbole repris sous forme d'escargot par l'alliance de Bakongo « Abako » fondé par Nzeza Nlandu en 1957, d'où est venu le premier président du Congo « Kasa Vubu » et qui fut aussi à l'origine de l'indépendance du Congo en 1960.

Bien que très répandue, la dénomination d'« empire » est proprement abusive. En effet, à l'instar de nombreuses sociétés politiques africaines anciennes, le pays appelé Kongo était le plus organisé de l'Afrique noire, car organisé géographiquement en entités administratives, dirigées par des chefs des clans et des terres validés par un pouvoir central basé à Mbanza Kongo la capitale du pays. C'était un ensemble des entités fédérées qui se soumettaient à l'autorité d'un pouvoir central. En l'occurrence, selon Raphaël Batsîkama, cette fédération rassemblait quatre entités politiques au xvie siècle : Zita-Dya-Nza, Kongo-Dya-Mpangala, Kongo-Dya-Mulaza et Kongo-Dya-Mpanza1. C'est suite à cette organisation que le premier explorateur Européen, (un portugais), avait appelé ce pays "royaume Kongo" en référence au royaume du Portugal.

                                                                   Source: wikipedia.org

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article