Publié par fara

 

jose-eduardo-dos-santos.jpg

 

 

Luanda - Le Chef de l'État angolais, José Eduardo dos Santos, a regagné à 18h30 (heure locale), Luanda, la capitale du pays, en provenance de Malabo, en Guinée équatoriale, où il a participé au troisième Sommet des Chefs d'État et de Gouvernement de la Commission du Golfe de Guinée (CGG) qui s'est tenu samedi.


 
José Eduardo dos Santos a été salué à l'aéroport international 4 de Fevereiro, à Luanda, par le vice-président de la République, Manuel Dimingos Vicente, et d'autres titulaires de Départements ministériels.

 

Le président de la République était accompagné de la Première Dame, Ana Paul dos Santos.      

 

À Malabo, le président José Eduardo dos Santos a cedé la présidence de la CGG à son homologue de la Guinée équatoriale, Obiang Nguema, après avoir exercé cette charge durant cinq ans.


 
Au cours de la session, l'homme d'État angolais, a, dans son discours  à la cérémonie d'ouverture, relevé l'engagement de la Commission du Golfe de Guinée, en faveur de la concertation et conjugaison d'efforts des États membres dans la lutte et
l'éradication de crimes eaux de l' Atlantique dans le Golfe de Guinée.


 
La consolidation de la paix et la sécurité dans cette Région est l'un des objectifs des leaders de la Commissin du Golfe de Guinée, visant à promouvoir la coopération et la non agression entre les États, la défense commune et la coexistence pacifique.

 

L'une des questions qui preoccupent également les leaders de la Commission du Golfe de Guinée a trait à l'insécurité maritime provoquée par la piraterie, le vol à main armée et d'autres actes illicites pratiqués dans la mer.


 
La Commission du Golfe de Guinée, établie en 1999, intègre l', la Répubique Démocratique du Congo (RDC), la République du Congo, le Nigé, Sao Tomé et Príncipe, le Gabon, le Cameroun et la Guinée équatoriale.

 

 

 

                                                                                                                                                 Angop

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article