Publié par fara

 

 

 

Alors que les Kimbanguistes ont différé leur fête de celebration de la Fête de la Nativité à la date 25 mai, mais ils ont néanmoins fêté Noël le 25 décembre dernier

La communauté de l’Eglise kimbanguiste en République Démocratique du Congo a célébré, samedi, le 52ème anniversaire de la reconnaissance officielle de cette église en 1959 par les colons belges, a constaté l’ACP. Le Représentant légal et chef spirituel de cette église, Simon Kimbangu Kiangani a, dans son message, appelé ses fidèles à prier sans cesse pour leur épanouissement spirituel et pour la paix au pays.

Ce message, qui a été rendu public au cours d’un culte d’action de grâce, célébré, à cette occasion, au centre d’accueil Kimbanguiste et des conférences de Kinshasa dans la commune de Kasa-Vubu, a invité les fidèles à veiller à la protection du patrimoine de cette église et à contribuer à son développement.

De son côté, le Représentant provincial de cette église pour la ville de Kinshasa, le Rév. Sylvain Sualange qui a présidé ce culte a fait savoir que cette journée a une profonde signification ayant marquée à la cessation de l’église de fonctionnement comme un mouvement en devenant une église. Il a salué le courage des fidèles de cette génération pour avoir arraché entre les mains de la colonisation belge, l’autorisation pour l’église de fonctionner en toute liberté.

Il a ensuite invite les fidèles de se réjouir car un des leurs en la personne de M. Wabeladio Payi a été gratifié du titre de Docteur Honoris causa pour avoir inventé l’écriture négroafricaine « Mandombe » avant de saluer la vision de Simon Kimbangu, fondateur de cette église, qui a canalisé cette découverte en 1978.

Pour sa part, le prédicateur du jour le diacre Emmanuel Dikufwana a salué les étapes élogieuses ayant marqué l’histoire de l’obtention de cette autorisation officielle en 1959 avant de recommander les anciens de cette église à pérenniser cette histoire par des contes et des publications.

 

 

                                                                                                                                              ACP

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article