Publié par fara

 




    Lubango (Angola) - La production de vaccins contre la maladie de Newcastle, au nouveau laboratoire régional sud, inauguré jeudi, à Lubango, va réduire significativement les fréquentes morts des gallinacés dans les communautés, a considéré dans la province du Huíla, le ministre de l'Agriculture, Développement Rural et Pêche, Afonso Pedro Kanga.

 
     Le gouvernant, qui se confiait à la presse, en marge de l'inauguration du laboratoire de production de vaccins de la maladie des oiseaux et de la formation zoosanitaire du type 1, a affirmé que le laboratoire allait empêcher des décès d'oiseaux par des maladies, ainsi que réduire l'importation de vaccins, car le laboratoire possède des équipements à cet effet.


    ‘‘Le laboratoire va produire des vaccins contre Newcastle, une maladie fréquente en Angola et dans d'autres pays principalement dans les gallinacés et localement nous avons déjà des conditions pour le produire et ainsi nous allons diminuer l'importation de ce vaccin et répondre plus rapidement les nécessités internes’’, a-t-il souligné.


     Selon le ministre Pedro Kanga, cette action s'inscrit dans le cadre de la stratégie de l'Exécutifde combattre à la famine et de réduire la pauvreté, ajoutant que le vaccin sera distribué de forme organisée et gratuite aux éleveurs de gallinacés, avec des instructions de vaccination. 


      Le laboratoire produira mensuellement 180 mille doses de vaccins, sa construction s'inscrit dans le cadre du programme d'aide au secteur bétail familier du sud du pays, (PAPEFESA), et a été financé par l'Union européenne, d'un coût estimé à 1.500.000 dollars américains.


      Dans le cadre de sa visite de deux jours à Huíla, le ministre Afonso Pedro Canga, assiste ce vendredi, à la présentation du projet de caractérisation de races autochtones de bovins et petits ruminants au laboratoire régional de vétérinaire d’Humpata, et lancer le projet énommé ‘‘Jeune entrepreneur agricole’’.

 

 

 

                                                                                                                  Angop

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article