Publié par fara


Angop
Ambassadeur d'Angola en Belgique, Maria Elizabeth Simbrão
Ambassadeur d'Angola en Belgique, Maria Elizabeth Simbrão


Bruxelles  - L'ambassadeur d'Angola en Belgique, Maria Elizabeth Simbrão, a récemment évoqué à Bruxelles, l'engagement du gouvernement angolais pour le développement urbain, rationnel et adapté aux réalités actuelles de la ville de Luanda.

 

La diplomate angolaise a fait cette déclaration lors de son discours prononcé à la Conférence organisée par "Beyong Entropy: When Energy becomos Space" devant
le Parlement Européen à Bruxelles, soulignant que Luanda présente un exemple extrêmement complexe et particulier de l'expansion des villes et de ses conséquences.

 

Dans son intervention, elle a mis l'accent sur l'espace territorial urbain et architectural, dans la perspective de la relation entre le développement urbain et les problèmes soulevés par la croissance des grandes villes.

 

La ville de Luanda a une population d'au moins 7 millions d'habitants, et selon certaines estimations, ce chiffre pourraient atteindre 16 millions d'habitants en 2030, dont  80% vivant dans des bidonvilles, a indiqué l'ambassadrice.

 

Le processus de la croissance urbaine, a-t-elle ajouté, s'est réalisé précipitamment et de maniére désordonnée, car l'accumulation des problèmes d'organisation urbaine est toujours passé sur la capacité de la mise en oeuvre des mesures, pour doter la ville de Luanda d'un plan à l'échelle de ses réalités actuelles et besoins futurs.

 

Ainsi, a-t-elle poursuivi, le Gouvernement angolais s'est efforcé, non seulement de développer une urbanisation rationnelle et adaptée aux réalités actuelles de la ville, mais tout en combinant les exigences de la gestion de l'environnement, favorisant les politiques de logement qui se manifestent dans des œuvres faites, notamment dans les municipalités de Cazenga et de Sambizanga depuis le mois de novembre 2010.

 

Maria Elizabeth Simbrão, également ambassadrice d'Angola auprès de l'Union Européenne a appelé l'Europe pour qu'elle considère l'"avenir de cette magnifique métrolope (Luanda) avec un regard de confiance, afin d'y  investir, contribuant ainsi à sa croissance et son bien-être.

 
Pour sa part, le directeur de Beyond Entropy (B/E), Stefano Rabolli Pansera, a reconnu l'énorme croissance économique de l'Angola, les efforts du Gouvernement angolais et l'existence des politiques des logements, d'assainissemen de l'eau potable et de l'énergie, dans une logique de respect de l'environnement.


 
La conférence a abordé, entre autres, les nouvelles stratégies de collaboration avec les Institutions gouvernementales en ce qui concerne l'urbanisation du littoral, la gestion urbaine ainsi que les changements climatiques.

 

L'augmentation des niveaux d'eau, les défis de la transformation de la morphologie urbaine des villes africaines, le projet de requalification de Cazenga et la présentation de certaines propositions sur la gestion urbaine, étaient également abordés au cours de cette rencontre.

 

 

                                                      

                                                                                                                                                         Angop

 


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article