Publié par fara

 

 

 

Luanda - Le gouvernement britannique a salué l’initiative de l'Angola, dans laalisation des autarchies locales, les prochaines années, ce qui permettra de décentraliser le pouvoir et une meilleure gouvernance.

L’ambassadeur de la Grande-Bretagne en Angola, Richard Wildash, a tenu ces propos à l’ouverture d’un débat sur le thème intitulé “Politiques publiques, bonne gouvernance et pouvoir local”, qui a eu lieu dans l'un des hôtels de Luanda.

Selon le diplomate britannique, le pouvoir local est une partie basique des structures démocratiques et, dans ce sens, le gouvernement britannique est prêt à être aux côtés de l’Angola, pour offrir son appui et encouragement toutefois que possible.

   
“Je pense qu’on a beaucoup à apprendre avec l’Angola et, pour cette raison, je vois la relation mutuelle bénéfique dans plusieurs domaines’’, a souligné Richard Wildash, affirmant que son gouvernement est disponible à accompagner le pays dans les mesures qu’elle prenne, en vue de consolider et améliorer, relevant des défis dans plusieurs secteurs.

    
A ceux qui critiquent le niveau d’obtention des résultats de l’Angola sur la bonne gouvernance et transparence, le Royaume-Uni reconnaît l’histoire compliquée du pays et considère qu’après l’obtention de la paix, des progrès considérables ont été réalisés”, a-t-il souligné.
 
    
Le débat a été organisé par le Secrétariat d’Etat aux Droits de l'Homme, en partenariat avec l’ambassade de la Grande-Bretagne, pour encourager la création d’espaces de débats et l’analyse des questions sur les droits humains et la bonne gouvernance, renforçant ainsi les lien entre les institutions publiques, privées et la société civile.

    
Les participants se sont également penchés sur des thèmes comme ‘‘la bonne gouvernance : transparence et politiques publiques” et “La bonne gouvernance: perspective du pouvoir local”.

 

 

 

                                                                                                                                                       Angoo

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article