Publié par fara

 

art_222468.jpg

Prêté par le Lierse, l’ex-Standardman a déjà fait ses débuts en Serie A  !


TURIN Passer d’un club belge qui lutte pour le maintien à un club de milieu de classement en Serie A , ce n’est pas courant. Mais c’est ce qui est arrivé à Dolly Menga durant le mercato hivernal : l’attaquant de 19 ans est prêté (avec option d’achat) par le Lierse à Torino. Moins d’un mois après son arrivée à Turin, l’ex-Standardman a déjà fait ses grands débuts, le week-end passé à Cagliari.

 

“Je ne m’y attendais pas, mais cela fait plaisir évidemment” , commente Dolly. “C’était spécial car c’était un match à huis clos. Aussi parce que j’ai participé à une fin de match incroyable : je suis monté à 7 minutes de la fin, à 3-2, on a fait 3-3 puis on a perdu 4-3... Mais cela reste magnifique.”


La semaine précédente, vous étiez sur le banc à domicile contre Atalanta.


“Je n’étais pas monté, mais j’ai pu découvrir l’ambiance du Stade Olympique. C’était chaud, un peu comme au Standard. Le stade fait 28.000 places, mais cela paraît beaucoup plus grand.”

 

Qu’est-ce qui vous a le plus impressionné depuis votre arrivée ?


“Le travail tactique. Je savais que c’était une des marques de fabrique en Italie, mais il faut le vivre pour s’en rendre compte. Cela demande une grosse concentration, ce qui n’était justement pas mon point fort... (rires) C’est très exigeant aussi sur le plan physique : les entraînements sont plus longs et plus nombreux. D’autant que j’ai des séances spécifiques en plus.”

 

Comment se passe votre intégration dans le club ?


“Très bien. Je prends des cours d’italien et je comprends déjà pas mal de choses. Je discute souvent avec Jean-François Gillet. Je parle aussi portugais, vu mes origines angolaises, donc je peux facilement communiquer avec mes coéquipiers brésiliens. En dehors du club, je suis souvent avec Nathan Kabasele, qui est arrivé un peu après moi. On visite Turin, une superbe ville.”

 

Vous n’êtes pas accosté par des fans de la Juve, le club rival ?


“Non. C’est chaud les jours de match, mais le reste du temps les supporters des deux équipes cohabitent normalement…”

 

Quels sont vos objectifs ?


“ le plus possible et être décisif pour convaincre Torino de me garder. On a un projet sur plusieurs années. C’est cela qui m’a incité à choisir Torino. Et aussi le fait de jouer en Serie A, un des meilleurs championnats. Il y avait de l’intérêt en Belgique, mais le Lierse demandait beaucoup d’argent… À Torino, tout le monde m’a montré de l’intérêt. Je n’ai pas hésité.”



Interview > David De Myttenaere

 

 

 

                                                                                                                                      Souce: DH.be

 

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article