Publié par fara

 

 

 

Luanda - La République d'Angola défend le principe de dialogue pour la solution du conflit à l'Est de la République Démocratique du Congo (RDC), ceci pour le bénéfice des populations locales souffrantes, aussi bien pour la sous-région australe en général, indique une note divulgué lundi à Luanda par le ministère angolais de la Défense.

 

Le communiqué de presse fait savoir que le positionnement angolais fut déféndu au Sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs ( CIRGL) tenu lundi, à Kampala (Ouganda), où le chef d'Etat angolais, José Eduardo dos Santos, s'était fait répresenter par son ministre de la Défense Nationale, le général Cândido Pereira dos Santos Van-Dúnem.

 

Le titulaire de la Défense nationale d'Angola avait participé samedi et dimanche passés, à la réunion des ministres de Défense des Etats membres de la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL), dont  le principal objectif  était  d'analyser la situation sécuritaire dans l'Est de la RDC.


D'autre part, les ministres responsables des portefeuilles de Défense, avaient évalué le dégré d'application des recommandations faites au cours de la réunion antérieure, tenue aussi, du 7 au 8 septembre dernier dans la même capitale ougandaise pour débattre des questions liées à l'installation de la Force Internationale Neutre au long de la frontière Est de la RDC. 

 

Le communique de presse émis par le ministère angolais de la Défense nationale indique aussi qu'avant la tenue de la réunion des chefs d'Etats et de gouvernement de la CIRGL, avait eu lieu une rencontre de chefs d'état-majors des Forces Armées et des Coordinateurs Nationaux de la Conférence.

 

Ont intégré la délégation angolaise, son ambassadeur accrédité dans les Républiques Unie de Tanzanie, Ouganda, Burundi et Seychelles, Ambrósio Lukoki, le chef d'Etat Major Adjoint des Forces Armées angolaises (FAA), Général Egidio de Sousa et Santos, aussi bien que des officiers supérieurs du ministère de la Défense Nationale et hauts fonctionnaires du ministère des Relations Extérièures (MIREX).

 

 

 

                                                                                                                           Angop

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article