Publié par fara



LA HAYE - La Cour pénale internationale (CPI) a condamné mardi à 14 ans de prison l'ancien chef de milice congolais Thomas Lubanga, pour l'enrôlement d'enfants soldats, prononçant ainsi sa première condamnation depuis son entrée en fonction à La Haye en
2003.

 

"M. Lubanga est condamné à une peine totale de quatorze ans d'emprison-nement", a déclaré le juge Adrian Fulford, lors d'une audience à La Haye, en précisant que le temps passé en détention provisoire depuis 2006 serait déduit de la peine.

 


Cette condamnation est "un signal positif pour l'avenir de la paix dans notre région", s'est réjoui le gouvernement congolais. Elle est "pédagogiquement utile pour ceux qui continuent après Lubanga à caresser l'espoir de pouvoir jouer aux seigneurs de guerre
impunément", a déclaré à l'AFP son porte-parole Lambert Mende.

 


Le fondateur de l'Union des patriotes congolais (UPC) avait été reconnu coupable le 14 mars d'avoir utilisé des enfants soldats lors de la guerre civile en Ituri en 2002-2003 dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC), ce qui constitue un crime de
guerre. Une peine de trente ans de prison avait été requise le 13 juin par le bureau du procureur à l'encontre de l'accusé de 51 ans qui, en costume gris et chemise bleu clair, est resté impassible.

 

"Les juges de la Cour pénale internationale ont envoyé un message clair aux auteurs de crimes : ++vous ne resterez pas impunis++", a réagi le bureau du procureur dans un communiqué, en précisant qu'il allait examiner la décision des juges en détail avant de décider de faire appel ou non.

 

 

 

                                                                                                                            Angop

 



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article