Publié par fara

Par Makisosila Mawete

PAPA WEMBA ATIKI NINI ? YO OKOTIKA NINI ? (Qu'est-ce Papa Wemba a légué ? Que légueras-tu?)

SPÉCULATIONS ET PASSIONS ENGENDRÉES PAS LA MORT DES STARS DE LA MUSIQUE CONGOLAISE : RECHERCHES SUR LES SYMBOLES D'UNE CRISE SOCIALE.

Je viens d'entreprendre une recherche en sciences sociales qui s'intéresse à la problématique du legs et de l'héritage des musiciens congolais. Que nous permettent de comprendre les spéculations et les passions engendrées par leur mort? Est-il justifié de demander aux musiciens dits mondain un bilan de leur vie, ce qu'il laisse à la postérité alors que cela n'est pas fait pour les musiciens dits chrétiens, qui profitent énormément de la rumba et des partitions des musiciens qu'ils qualifient abusivement du monde ?

I - PAPA WEMBA ATIKI BA NZEMBO NA MABINA
(Papa Wemba a légué des chansons et des danses)

PAPA WEMBA A LÉGUÉ UN IMMENSE PATRIMOINE MUSICAL CAR IL EST MUSICIEN. TOUT LE RESTE QU'IL POUVAIT FAIRE ÉTAIT UN APPORT SUPPLÉMENTAIRE.

II - YO OKOTIKA NINI ?
(Que légueras-tu ?)

La bonne excuse que j'entends est que Papa Wemba avait gagné beaucoup d'argent et pouvait investir pour son peuple. Mais, il a beaucoup investi pour son peuple et pour l'humanité. Il a fait plaisir à ceux qui voulaient l'écouter et qui l'ont apprécié toute sa vie. C'est déjà beaucoup de faire ce qu'il fait.

Et si chacun faisait comme Papa Wemba ?

Je me réjouis que cette problématique du bilan de chacun de nous se diffuse au sein de la société. Chacun doit prendre conscience de son rôle et de l'exigence d'un bon bilan qui s'impose à tous.

Tous ceux qui ont la cinquantaine ou la soixantaine passées comme nous doivent présenter leurs bilans à leurs familles, leurs quartiers, leurs villes, leurs provinces et leurs pays. C'est injuste de s'acharner sur la vie de certains et de leur souhaiter l'enfer pour n'avoir rien fait de leurs talents ou leur argent. Cette question se pose à tout le monde. OKOTIKA NINI? Mama na yo na tata na yo batika nini ? Que légueras-tu ? Qu'est-ce que ton père et ta mère ont légué ?

Qu'as-tu déjà fait depuis que tu existes ?

C'est de son vivant qu'on accompli ce que les autres jugeront le jour de ta mort. C'est pour cela qu'il est urgent de se poser la question de savoir ce qu'on a déjà accompli soi-même.
ainsi, un ingénieur, un maçon, un menuisier, un instituteur, un professeur d'université, un doyen de faculté, un ministre, un gouverneur, un chef d'État, un pasteur, un parent, etc. tous sans exception sommes soumis à la présentation de nos bilans.

L'EXIGENCE DU BILAN, DU LEGS ET DE L' HÉRITAGE

Cette prise de conscience est une chance pour toute la société mais à condition qu'elle soit s'impose à tous. LE PROGRÈS EST LE PRODUIT DE LA CONSCIENCE ET DE L'EFFORT DE TOUS. Il n'est pas normal qu'il soit demandé à certains de rendre des comptes et à d'autres de ne rien faire de leur vie.

UNE BONNE EXIGENCE COMMENCE PAR SOI-MÊME

Si chacun se décide de faire quelque chose dont tous les vivants se souviendront, notre sort et notre destin changeront. Chacun a un talent à mettre en valeur comme Papa Wemba et d'autres talentueux artistes l'ont fait. Qu'as-tu fait de la vie que je t'ai donnée demande le juge du Tribunal d'Osiris au mort. Il n'y a pas de demie vie ou de vie partielle car toute vie est comparable à l'autre. L'exigence du bilan est une exigence de l'exemplarité pour tous. C'est ce qui manque dans notre société : être exigeant envers soi-même et faciliter la tâche aux autres pour le devenir.

"SOIS CONTENT DE LA RÉUSSITE DE L'AUTRE À RÉALISER"

C'est plus belle leçon de spiritualité et d'humanité que j'ai retenue du Kimbanguisme. Les Kimbanguistes disent : "celui-là ou celui-ci a travailler de manière exemplaire. Si tout le monde faisait comme lui, le monde ne serait plus ce qu'il est.

À TITRE DE CONCLUSION

NE DEMANDONS PAS DE COMPTES À QUELQUES UNS PARMI MAIS DEMANDONS-LES À NOUS TOUS, EN COMMENÇANT PAR CHACUN DE NOUS.

Je cherche à voir ce que les musiciens chrétiens ont laissé à la postérité en plus de leurs chansons. Les passions manifestées lors de la mort des grands artistes chrétiens n'ont pas permis de construire des grandes basiliques ou des temples magnifiques. Ils n'ont pas construit de leur vivant mais ceux qui ont pleuré et se sont évanouis de compassion n'ont rien fait pour les familles de leurs artistes préférés ni leurs communautés religieuses.

Les spéculations et les passions engendrées par la morts des stars de la musique congolaise sont les symboles d'une crise sociale. Notre société en crise a besoin d'une grande et durable thérapie.

PAPA WEMBA ATIKI NINI ? YO OKOTIKA NINI ? (Qu'est-ce Papa Wemba a légué ? Que légueras-tu?)