Publié par fara

Rivé Kono engagé dans un nouveau projet

Par Jossart Muanza

De retour d’un séjour de trois semaines en Angola, où il a été accueilli en triomphe par ses fans, le chanteur Rivé Kono s’est aussitôt remis à la tâche. Le chanteur s’attèle déjà à la version finale de la chanson Girabola angolano sur laquelle devrait intervenir un poids lourd de la musique africaine qui a donné son accord de principe.

Côté images, une partie du tournage sera réalisée en Angola avec la participation des joueurs et des supporters des clubs locaux dont ceux du Kabuscorp do Palanca, l’un des clubs les plus populaires du pays.

Le sport étant un élément fédérateur par excellence, Girabola angolano est un véritable hymne au championnat national angolais de football et, en même temps, un appel patriotique à l’unité et la cohésion nationale. L’auteur, qui est également un amoureux du ballon rond et qui a déjà pratiqué le football, y fait un clin d’oeil aux clubs les plus en vue : Recreativo Desportivo Libolo, le champion en titre, triple champion, Primerio de Agosto, Desportivo do Caala, ASA, Progresso, Interclube, Progresso, F.C. Bravos… ainsi qu’à la sélection nationale, les Palancas negras (Antilopes noires).

Pour revenir à son séjour en Angola, les médias locaux lui ont réservé un accueil favorable : il a été reçu au Jornal de Angola, également par nos confrères de l’agence Angop qui lui ont réservé un espace dans leur rubrique culturelle; il a en outre été l’invité du Canal international de la chaîne nationale angolaise RNA dans les émissions en lingala et en français, ainsi que par l’antenne régionale de la RNA à Uíge dans l’émission en kikongo, alors que TV Zimbo et la TPA ont reçu le DVD pour diffusion.

Le morceau fera partie d’un mini album comportant quelques titres inédits chantés en portugais et en kikongo et un bonus : la chanson de référence Jeunes en vogue, exécutée avec le concours de Papa Wemba qui sera ainsi pour la première fois disponible en vidéo.

Via AEM

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article